permaculture

Permaculture lasagne : qu’est-ce que c’est ?

Les lasagnes consistent à superposer deux couches de terre, une sèche et une autre verte dans le but de nourrir les plantes en se dégradant ultérieurement. En effet, grâce à ces couches, on obtient un potager très riche et, notamment productif.

L’installation d’une lasagne n’est pas très compliquée, car il n’est pas nécessaire de travailler la terre au-dessus. En effet, c’est une technique de jardinage qui ne va durer qu’une seule saison pas plus. Comment donc faire une culture en lasagne ? Que faut-il savoir sur cette permaculture ? Pour plus de détails nous vous invitons à lire les lignes suivantes.

Comment constituer une permaculture en lasagne ?

Pour constituer une culture en lasagne , il suffit de passer par les étapes suivantes :

Faire le choix de la zone de la culture

Rien n’est simple que de cultiver une lasagne, on n’a besoin ni de creuser le sol, ni d’enlever les herbes au sol… Il suffit d’aérer son sol s’il est lourd à l’aide d’une grelinette, puis le couvrir. On peut aussi arroser son sol s’il est un peu sec, et passer une tondeuse si les herbes sont très longues. Ce qui explique que la culture de lasagne ne demande pas beaucoup de travail et d’efforts.

Mettre en place la bordure

Choisir le type des bordures et les mettre en place est totalement simple et facile, ainsi, elles ne sont pas obligatoires. Mais, elles ont l’avantage d’augmenter la durée de vie des lasagnes, mais aussi de les déplacer facilement. On a donc le choix entre les bottes de paille, des pourtours de bois…

Couvrir la zone de culture de la lumière

Une fois qu’on a choisi la zone de culture des lasagnes, il est préférable de la recouvrir avec des cartons bruts sur lesquels on doit retirer tous les rubans adhésifs, la colle, de l’encre ou autres éléments en plastique. On peut également recouvrir cette zone avec des couches de journaux. Après avoir tout bien couvert sans laisser de trous, il faut procéder à l’humidification.

Poser la couche du fumier

Après avoir déposé les couches des cartons, il est conseillé de mettre au-dessus une fine couche du compost ou bien du fumier , ceci a un avantage sur la décomposition des lasagnes. Mais cette étape n’est pas obligatoire, il ne faut pas donc s’inquiéter si on n’a pas quoi mettre.

Poser des couches de matières organiques vertes et brunes

Les matières organiques vertes sont nécessaires à déposer au-dessus du fumier. En effet, il est conseillé de déposer une couche d’environ 5 cm. Ces matières peuvent être des déchets de cuisine, des déchets végétaux, des tontes de gazon, des feuilles d’arbres…

Après cela, il faut mettre une autre couche d’organiques brunes, mais cette fois-ci elle doit être plus épaisse, plus de 6 cm environ. Celles-ci peuvent s’agir de paille, de feuilles mortes, de bois broyé…

Pour obtenir donc une lasagne, on n’a pas un nombre précis des couches à poser. Il suffit d’alterner entre les matières organiques vertes et brunes jusqu’à ce que les matières seront terminées. On peut mettre trois couches vertes et deux couches brunes en finissant toujours par la couche verte de préférence.

Déposer la couche finale

Pour finir le processus de la réalisation d’une lasagne, il faut poser la dernière couche sur laquelle on peut planter ses végétaux. Cette dernière est composée d’une couche de terre avec du compost et du terreau. Après cela, il faut mettre tout de suite ses plants, si non il est préférable de couvrir le tout avec de mulch.

Il n’est pas obligatoire de mettre cette dernière couche, on peut s’arrêter dans la couche précédente dans le cas où la lasagne est destinée à des transplantations de petits plants. Par contre cette couche est obligatoire, si on souhaite faire des semis directs dans les lasagnes.

Pourquoi une permaculture de lasagne ?

Une lasagne a comme premier avantage, la possibilité de rattraper son retard dans le cas où on n’est pas en avance dans la saison potagère. De plus, elle est facile à faire, elle n’a pas besoin de gros efforts physiques. Ainsi, on peut la réaliser sous la forme souhaitée sans aucune obligation.